La mer, un métier (2009)

 

 

La mer ? Un métier !

Mais pas un métier à part, pas un métier réservé aux habitants des bords de mer.

La mer, c’est l’affaire de tout le monde.

L’IFM œuvre depuis des lustres pour faire connaître aux français la mer et ses enjeux.

Nous nous contentons de persuader les jeunes d’en faire leur métier

On nous a souvent posé la question : déployer tant d’efforts pour un résultat finalement modeste en comparaison du succès enregistré par les grandes écoles de commerce, est-ce bien la peine ?

Pendant des années, le comité Île-de-France avait tenu un stand dans les forums ou salons pour  étudiants.

Puis, peu à peu, nous avons étendu notre action directement aux établissements scolaires.

Beaucoup de travail, beaucoup de mobilisation, et des résultats très difficiles à quantifier.

Quel était l’impact réel de nos efforts de promotion des métiers de la mer ?

Mais depuis l’année scolaire 2007/2008, nous en avons maintenant une idée beaucoup plus précise : l’organisation de visites portuaires au Havre pour des classes de lycéens de la région parisienne nous a permis de mieux cerner notre sujet. 296 élèves et 17 professeurs y ont participé dès la première année.

Lors du retour vers Paris, nos accompagnateurs ont distribué des questionnaires aux jeunes pour leur demander ce qu’ils pensaient de leur visite et s’ils envisageaient une carrière maritime.

Et ce fut la (bonne) surprise : quelques réponses positives : oui, ça m’intéresse !

Des commentaires de parents ou d’amis nous ont permis de constater que certains avaient concrétisé leur intention et s’étaient inscrits dans une ÉNSM.

La « campagne » suivante nous a permis de mieux « cibler » les candidats, essentiellement dans des classes de 1èreS et nous avons eu le plaisir d’enregistrer une très nette augmentation des candidatures parmi « nos » jeunes : Les quatre « hydros »  ont  eu 36% d’inscriptions de plus par rapport à 2008 et 73% par rapport à 2006. Et ça augmente régulièrement…

Mais pour obtenir un tel résultat, il faut d’abord que les métiers de la mer soient connus. Certains élèves, de retour du Havre, nous ont dit que la visite leur avait ouvert les yeux sur l’intérêt d’une carrière dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence.

Tout ceci coûte cher : les budgets des lycées sont des plus modestes et c’est grâce au parrainage financier de certaines entités que nous y arrivons.

Nous ne saurions donc trop remercier Armateurs de France, la Chambre de Commerce du Havre, L’IFM bien sûr, les pensionnés de la Marine Marchande, la Confédération des Associations de la Marine Marchande, la Ville de Saint-Maur, les Anciens du lycée Berthelot (St Maur), pour leur efficace soutien.

On ne navigue pas toujours pendant toute sa carrière professionnelle : les anciens navigants sont des recrues de choix pour les carrières « à terre » du secteur maritime ; l’assurance de trouver un encadrement compétent passe souvent par les anciens « hydros ».

Parallèlement, le comité a mis en place une rubrique « métiers » sur le site internet de l’IFM, grâce au travail et aux connaissances du grand spécialiste en la matière, René de Cayeux, son vice-président (ifmer.org)

Alors, pourquoi tous ces efforts ?

Parce que chaque fois qu’un jeune embrasse une carrière maritime, c’est un pas de plus fait pour consolider notre marine marchande, notre commerce, nos assurances et les nombreuses filières qui sont liées à nos échanges commerciaux. N’oublions pas que plus de plus de 80% de ceux-ci concernent la voie maritime.

Nous sommes concernés, vous êtes concernés.

Alors n’hésitez pas à le clamer urbi et orbi : chaque fois que nous avons une nouvelle candidature, nous savons, qu’ensemble, nous contribuons à assurer le relais.

Voilà pourquoi !

 

Alain Genty

Président du Comité Île-de-France

Institut Français de la Mer

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×